Thématique : 
Tags : 
Lampe
vidéo
big blue

J'ai confié à Mathias et Cyrille, deux plongeurs photogaphes Normands, la nouvelle lampe pilote Big Blue AL1100 RAFO pour avoir leur avis sur ce produit. Voici leur avis, completement objectif, sans aucune modification de la part de Normandeep!

 

 

Geoffrey nous a sympatiquement permis à Cyrille et moi d’essayer la nouvelle lampe pilote de chez BigBlue, le modèle AL1100 RAFO. Voici nos premiers retours sur cet essai, sous forme de questions/réponses:

 

C’est quoi une lampe “pilote” ?

Il s’agit d’un type de lampe particulièrement utile en photo sous-marine, notamment lorsque l’on pratique la photo macro. La lampe pilote est fixée sur le caisson de sorte à éclairer ce qui se trouve devant l’objectif. Elle aide ainsi l’appareil à faire la mise au point. Cela s’avère souvent nécessaire dans nos eaux lorsque nous sommes un peu profond, ou que la lumière naturelle n’éclaire pas suffisamment le sujet quelle qu’en soit la raison...

 

Quel est le principe de fonctionnement d’une lampe pilote ?

Ce type de lampe a la particularité de s’éteindre momentanément lorsqu’elle détecte un fort éclair de lumière : en l’occurrence celui provoqué par le flash externe. Elle se rallume ensuite rapidement derrière. Pour détecter l’éclair de lumière, la lampe embarque une cellule photosensible.

 

Pourquoi est-ce utile que l’éclairage s’interrompt et comment ça fonctionne ?

Lorsque je dis que la lampe “se rallume ensuite rapidement” je veux dire pour nous humain. Car en fait c’est suffisamment lentement pour que l’appareil photo ait le temps de prendre le cliché. De cette manière cela ne se voit pas sur la photo que l’on vient de prendre. Dans le cas de la AL1100 RAFO de chez BigBlue, l’éclairage s’interrompt pendant approximativement une demi seconde.

 

Quels sont les réglages et caractéristiques techniques qu’offre le modèle AL1100 RAFO de chez BigBlue ?

Côté caractéristiques techniques, cette petite lampe a des arguments :

  • 1100 Lumen. C’est en partie de là que vient le nom du modèle.
  • Angle de faisceau de 55°. C’est suffisant pour faire de la photo. Sur Internet on peut lire que cela fonctionne aussi pour la vidéo. Personnellement cela me paraît un peu juste… Ou alors il faut en mettre deux ou trois pour éclairer toute la scène ^^
  • Une autonomie entre 2h à pleine puissance et jusqu’à 20h. Je n’ai pas encore pu le vérifier personnellement. Mais j’ai fait deux plongées avec, en alternant les modes, et je n’ai pas constaté que la puissance diminuait. Cyrille a ensuite récupéré la lampe, et ne l’a pas chargé non plus. Cela semble donc correspondre, mais c’est à confirmer tout de même.
  • Température de couleur de 6500K. Cela me semble un peu froid, surtout si on veut faire de la vidéo avec. Mais pour la photo, cela ne pose pas de problème puisqu’elle s’éteint au moment du déclenchement du flash externe.
  • Différentes intensités lumineuses sont disponibles. Pour moi c’est un peu gadget, mais cela n’engage que moi.
  • 4 modes en lumière blanche: 110 lm / 275 lm / 550 lm / 1100 lm
  • 1 mode en lumière rouge: 150 lm (on en reparle après)
  • Profondeur maximum : 100m. Personnellement je m’arrêterai bien avant cela, surtout pour faire de la photo ^^. Cela est certainement permis par son système de double joints toriques.
  • Batterie Li-Ion rechargeable 18650. Le chargeur est fourni avec la lampe.
  • Poids plume et encombrement minimal: 264g dans l’air et -135g dans l’eau (incluant la batterie)

 

 

Pourquoi est-ce intéressant que la lampe pilote possède aussi des LED rouges ?

En photosub, il convient d’approcher les sujets avec un maximum de précaution afin de ne pas les faire fuir. Lorsqu’on arrive à les approcher suffisamment, on a une meilleure chance de les mettre en valeur sur la photo. La lumière rouge y aide, et je m’explique.

Mes flashs externes embarquent chacun une lampe pilote rouge et j’avais déjà pu remarquer le bénéfice que cela apporte. Le rouge est pas ou peu perçu par les yeux des animaux marins. Et oui, pas besoin pour eux “de voir rouge”, puisque comme vous le savez c’est la couleur la plus absorbée par l’eau. Du coup utiliser de la lumière rouge plutôt que de la lumière blanche permet de moins les effrayer.

Par contre l’appareil photo lui perçoit bien le rouge. Cela permet d’amener suffisamment plus de lumière et de contraste pour aider ce dernier à faire la mise au point.

 

Si tes flashs externes comportent déjà des lampes pilotes, alors pourquoi en avoir besoin d’une autre ?

C’est une question d’orientation des flashs. En fonction du type de photo que l’on souhaite réaliser, les flashs ne sont pas toujours directement dirigés vers le sujet à éclairer. C’est d’ailleurs très rarement le cas!

Au final, il arrive bien souvent que les lampes pilotes de mes flashs n’éclairent pas le sujet, et donc ne puissent pas remplir leur rôle d’aide à la mise au point.

 

Comment fixer la lampe pilote?

Fournie avec la lampe, une boule de fixation peut se monter sur la lampe. Il est ensuite assez simple de fixer le tout à sa “config” avec un clamp.

 

Pourquoi opter pour cette lampe ci plutôt qu’une autre?

Les lampes pilotes sont en générale assez chère. Cela vient s’ajouter à une addition qui est souvent déjà bien gonflée lorsqu’on fait de la photo. La lampe pilote BigBlue est une des plus abordable dans sa gamme pour ce niveau de fonctionnalité. Pour s’en convaincre il suffit de faire un tour sur les site marchands de vente en ligne spécialisé dans la photo sous-marine… Elle est en plus légère et compacte, le système de fixation est pratique et surtout inclus ! Et en plus, elle fait le taf !

 

 

Mathias Louiset, responsable de la commission photo/vidéo Codep 14. Avec la collaboration de Cyrille Anfray.

Tacaud
  • Tacaud
  • Tourteau
  • Araignée
  • Etrille
  • Vers